à propos de nous

Chanson et musique des Balkans et d’ailleurs
Une dérive musicale, sans carte ni boussole, de Bruxelles jusqu’aux rives de l’Orient

Wata Wata… c’est quoi !?

[fr] – Wata Wata… c’est quoi !? Un virus ravageur venu d’ex-URSS ? Une boisson pétillante coupée au raki et à la țuică ? Un navire légendaire échoué au large de la Vieille Europe ? Wata Wata c’est un peu tout ça à la fois… et c’est aussi sept musiciens bruxellois au service d’une musique festive et émouvante, bariolée et enivrante, qui nous parle de l’humanité la plus universelle dans les langues les plus singulières. En romanès, en grec ou en roumain la plainte et les pleurs finissent souvent en larges éclats de rire, la détresse se fait promesse puis caresse. Une déclaration d’amour et de révolte, souffles et frottements, cordes et lames, sang et miel.

[en] – Wata Wata… what’s that? Is that one destructive virus coming from Former Soviet Union? Or perhaps one soda diluted with raki and ţuică? An asymmetrical step of dance that only exists in our heads? Or is that one legendary vessel run aground off the coasts of Old Europe? Wata Wata is a bit of all of these things at a time… but it is also a band of seven musicians serving festive and moving music, colourful and heady, conveying the most universal humanity through the most singular languages. Be it in Rromani, Greek or Romanian, their moan and sorrow often end up in big bursts of laughter; distress becomes promise, then caress. They deliver one declaration of love and revolt, breathing and rubbing, ropes and blades, blood and honey.

[nl] – Wata Wata, wat is dat?? Zou het een allesverwoestend virus uit de voormalige Sovjetunie zijn? Of een bruisend drankje van raki met Roemeense tuica? Of misschien een legendarisch schip dat gezonken is in het ruime sop ten tijde van het Oude Europa? Wata Wata is van dit alles een beetje… Daarnaast is het ook een groep van zeven Brusselse muzikanten die met hun feestelijke, aangrijpende, kakelbonte en meeslepende muziek vertellen over universele menselijkheden in de meest bijzondere talen. In Romani, Grieks of Roemeens klinken de klaagzangen en tranen die eindigen in een schaterlach, wanhoop wordt belofte en uiteindelijk omhelzing. Een verklaring van liefde en van opstand, de briesjes en de fricties, de banden en de messen, het bloed en de honing.

WataWata - Shooting uccle - LowDef

Wata Wata… c’est qui?

Orphise Labarbe (chant) – Emmanuel Haessig (clarinette) – Gaspard Vanardois (guitare, oud) – Marc Renders (contrebasse) – Anaïs Lambert (violon) – Romain Duyckaerts (percussions) – Romain Karsenty (accordéon)

Une chanteuse et un clarinettiste se rencontrent dans le petit village d’Agios Lavrentios, à l’Est de la Grèce, où ils apprivoisent ensemble les accents et les couleurs de la musique traditionnelle locale. De retour à Bruxelles le voyage continue avec cinq autres musiciens qui déballent à leur tour leurs bagages, partagent leurs petits secrets et leurs grands trésors. Aux influences variées de chacun s’ajoute l’enseignement généreux d’une poignée de maestros : Tcha Limberger, Dimos Vougioukas, Kyriakos Gouventas, Pantelis Stoikos, Stavros Kouskouridas, Aurel Budisteanu, Marcel Ramba, sans oublier Nicolas Hauzeur. En mai 2015, ils enregistrent un premier disque autoproduit de huit titres et cherchent depuis à multiplier les occasions de partager leur musique et prolonger le voyage.

Publicités